jeudi 1 juillet 2010

La vérité sur la Guerre de Troie


Dans l’Iliade Homère a fait du rapt d’Hélène
Le vrai feu aux poudres des chicanes troyennes.
Sans vouloir critiquer la beauté de son chant
Nous savons aujourd’hui qu’il était dans le champ.
Il avait negligé un détail d’importance
C’est que le rapt d’Hélène (O! Quelle manigance!)
Dissimulait en fait un conflit de marchands-
Le commerce des oeufs en était le ferment.
Au nez et au grand dam de tous les gens de Sparte
Troie avait voulu mettre son cul sur la carte
En usurpant pour soi le plus grand monopole
Du plus blanc derivé des produits avicoles.
C’est ainsi que naquit la célèbre escarmouche
Qui fascine à jamais les enculeurs de mouches.
Mais grâce à ces derniers nous détenons des preuves
Expliquant les débuts de cette usine à veuves.
Il faut savoir bien sûr que des fouilles récentes
Ont permis d’exhumer une pub arrogante.
C’est un simple panneau qui créa cet émoi.
Sur ce panneau est écrit: JAMAIS D’OEUFS SANS TROIE!

Christian Girard (c) 2010

4 commentaires:

Bernard Lherbier a dit…

Excellent !
Bernard Lherbier

Christian a dit…

Merci!

Anonyme a dit…

très fort girard

Geneviève a dit…

Hahaha !